Frais de port Offerts à partir de 99 € d'achat pour la France Métropolitaine.
Gravure sur Cristal - Cristal gravé
Rechercher Votre Panier   Continuer les achats

Miroir Venitien 28L Venexiart Murano Véritable

(Code: 2659mi75)
Taille :

Information complémentaire
Envoyer à un ami
Ajouter aux favoris
2.063,88 €
sur commande
Disponible sous environs 30 jours (après la confirmation de la commande)
ACHETER
Miroir Venitien 28L Venexiart Murano Véritable
  • Miroir Venitien 28L Venexiart Murano Véritable
  • Miroir Venitien 28L Venexiart Murano Véritable

Tous les Miroirs Vénitiens sont certifiés et réalisés artisanalement à la main selon les techniques traditionnelles depuis des générations

La maison VenexiArt offre toute les garanties d'authenticité et de certification Made in Murano de tous les éléments et pièces des collections proposées .

Chaque Lustre est unique et monté à la main, vous avez la possibilité de personnaliser votre lustre en changeant les couleurs des fleurs par exemple.
Voir deuxième photo pour le choix des formes et couleurs.

Merci dans ce cas de prendre contact sinon la livraison sera faite par celui présenté sur le site.

Mirroir 28L

Taille au choix:  
95*70 cm  ou  110*85 cm
    

Les origines du miroir vénitien remontent à la renaissance, au temps où Venise se distinguait déjà dans cette production avec entre autre celle du travail du verre. Un miroir est principalement une plaque de verre, avec une face revêtue d'aluminium ou d'argent, qui reproduit une image ou la réflexion des objets qui lui sont présentés devant.

Les miroirs dans l'antiquité et jusqu'au Moyen âge n’étaient que de simples disques de métal (bronze, métal ou d'argent) légèrement convexes et polis... selon la forme du miroir

Cette méthode pour recouvrir un morceau de verre plan avec une fine couche de métal réfléchissante fût très largement employée à Venise pendant le XVI siècle ; le métal employé était un alliage (amalgame) de mercure et d’un autre métal
Le procédé chimique de recouvrement du verre avec l’argent fût découvert par Justus von Liebig en 1835 et reste toujours employé pour la production des miroirs. La procédure actuelle consiste à asperger, sous vide, une très fine couche d'aluminium ou d’argent sur la face inférieure d'une plaque de verre

Les miroirs ont une très longue tradition soit comme objets fonctionnels soit comme objets décoratifs, les premiers miroirs furent de petits miroirs à main, faits avec des plaques d'argent et dans certains cas avec des feuilles de bronze poli ; ceux assez grands pour réfléchir la personne toute entière n’apparurent qu’au Ier siècle après J.C.

Les populations Celtes copièrent l’emploie aux Romains et, déjà à la fin du Moyen âge, les miroirs en argent ou de bronze poli étaient devenus des objets d’usage commun dans toute l’Europe
Seulement entre la fin du XII siècle et le début du XIII, on commença à employer des miroirs en verre avec une couche métallique et, avec la renaissance, Venise et Nuremberg devinrent des places réputées pour la production de tels miroirs

Les miroirs produits à Venise devinrent vite célèbres pour leur qualité ; malgré les interdictions émises par les Doges, les artisans vénitiens n’hésitèrent pas à porter les secrets de leur art dans d’autres villes et, à la moitié du XVII siècle, Londres et Paris s'imposèrent également comme des lieux de production de miroirs réalisés en verre

A la fin du XVII siècle, les miroirs deviennent d’importants éléments de décoration pour les intérieurs ; accrocher un miroir décoratif sur une cheminée devient une mode ; ces miroirs ont souvent un cadre en verre ; l'union miroir- cheminée reste  l’élément incontournable aujourd'hui.